Pour éviter la grippe, suivez votre traitement CPAP

Published on 27 Octobre 2022

7 mins

Utilisez votre CPAP et évitez la grippe

C'est un beau matin d'hiver, mais oh non, vous avez le nez qui coule ! Personne n'aime la grippe, et la fin du mois de décembre est typiquement le moment où la grippe envahit le Canada avec des toux, des éternuements et de nombreux jours de maladie. Alors comment se protéger de la grippe et des autres infections respiratoires ?

Il existe une façon naturelle, agréable et trop souvent négligée de ne pas tomber malade durant nos rudes hivers canadiens. Vous l’avez deviné, un sommeil réparateur peut aider à prévenir la maladie. La recherche nous explique pourquoi.

Le manque de sommeil peut-il rendre malade ?

Déjà dans les années 1980, les scientifiques avaient remarqué que le manque de sommeil affaiblissait le système immunitaire et déréglait les mécanismes qui nous aident à combattre les maladies. De fait, il apparaissait clairement qu’un lien direct pouvait être établi entre un sommeil écourté ou perturbé et le risque accru de contracter la grippe et d’autres infections respiratoires.1

En 2009, cette corrélation a été confirmée par une étude comparant les habitudes de sommeil de 153 hommes et femmes en bonne santé et leur vulnérabilité à une souche de rhume commune, le rhinovirus.

Pendant deux semaines, les participants ont répondu à des questions sur leurs habitudes de sommeil et la qualité de leur sommeil. Après 14 jours, les courageux volontaires ont reçu une dose infectante de rhinovirus selon un protocole très strict.

Dans les jours qui ont suivi, certains sont tombés malades, tandis que d’autres n’ont été que légèrement affectés, voire pas du tout. Les chercheurs ont compilé les résultats et ont découvert que les participants qui dormaient moins de sept heures par nuit étaient presque trois fois plus à risque de contracter une infection que ceux qui dormaient huit heures ou plus par nuit.2

Plus récemment, une étude menée par des chercheurs de l’Université d’État de Washington à Spokane a révélé pourquoi bien dormir est un remède si efficace contre la maladie. Il a été démontré que la protéine AcPB, une protéine du cerveau associée au sommeil, permettait aux souris de laboratoire de se remettre plus vite de la grippe H1N1.3


L'étude des jumeaux: mêmes gènes, habitudes de sommeil différentes

La même conclusion a été tirée d’une étude intéressante portant sur 11 couples de jumeaux identiques ayant des habitudes de sommeil différentes. Les participants qui étaient privés de sommeil de façon chronique avaient un système immunitaire plus faible que leur jumeau. « Le système immunitaire fonctionne mieux quand on dort suffisamment », a expliqué le Dr Nathaniel Watson, chercheur principal et codirecteur du Centre de médecine du sommeil de l’Université d’État de Washington au Harborview Medical Center.4

L’apnée du sommeil et le système immunitaire

À défaut d’être traitée, l’apnée du sommeil entraîne un sommeil de piètre qualité entrecoupé de périodes de réveil. Un traitement efficace garantit un sommeil réparateur et renforce le système immunitaire pour lui permettre de combattre les infections.

Cela dit, bien dormir ne nous met malheureusement pas à l’abri de la grippe pendant un an !

Suivez ces quelques conseils pour éviter de tomber malade pendant la saison de la grippe :

  • Dormez bien : Le sommeil est vraiment un excellent remède. Si vous avez l’impression de combattre un virus, tentez de ralentir le rythme et d’éviter le stress. Vous donnerez ainsi à votre corps toutes les chances de guérir tout seul.
     
  • Faites-vous vacciner contre la grippe comme le recommandent les médecins.
     
  • Lavez-vous les mains régulièrement. Pour protéger votre entourage contre la maladie, savonnez-vous les mains et frottez une bonne minute. Si vous êtes malade, portez un masque facial pour limiter la propagation du virus.
     
  • Toussez et éternuez dans votre coude ou couvrez-vous le nez et la bouche avec un mouchoir en papier : Jusqu’à 19 500 particules infectieuses peuvent être projetées dans un seul éternuement. Si vous éternuez dans un mouchoir, jetez-le ensuite à la poubelle.
     
  • Buvez beaucoup. Boire de l’eau ou du thé contribuera à éclaircir le mucus qui obstrue vos poumons et vous aidera à mieux respirer.
     
  • Prenez des analgésiques pour soulager les douleurs grippales (sur l’avis de votre médecin).
     
  • Respirez de l’air humide. Si vos voies respiratoires sont congestionnées, prenez une longue douche chaude et laissez la vapeur déloger les sécrétions qui vous gênent.
     
  • Restez à la maison si vous êtes malade. Le partage est une bonne chose, mais pas quand on a la grippe. Si vous devez absolument sortir, songez à enfiler un masque facial pour ne pas transmettre le virus aux personnes autour de vous.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les troubles du sommeil, le diagnostic de l'apnée du sommeil et la thérapie, contactez-nous dès aujourd'hui ! Nous vous souhaitons une merveilleuse saison d'hiver !

Références :

Certaines références ci-dessous ne sont disponibles qu’en anglais.
  1. Sheldon Cohen, et al. Sleep Habits and Susceptibility to the Common Cold.Arch Intern Med. Arch Intern Med. 2009 Jan 12; 169(1): 62–67.
     
  2. Sheldon Cohen, et al. Sleep Habits and Susceptibility to the Common Cold.Arch Intern Med. Arch Intern Med. 2009 Jan 12; 169(1): 62–67.
     
  3. Christopher J Davis et al. The neuron-specific interleukin-1 receptor accessory protein is required for homeostatic sleep and sleep responses to influenza viral challenge in mice. Brain, Behavior, and Immunity Volume 47, July 2015, Pages 35-43.
     
  4. University of Washington Health Sciences/UW Medicine. "Chronic sleep deprivation suppresses immune system: Study one of first conducted outside of sleep lab." ScienceDaily. ScienceDaily, 27 January 2017.