La MPOC est-elle un facteur de risque de la COVID-19 ?

Published on 29 Septembre 2022

4 mins

Au 30 septembre 2020, le nouveau coronavirus (syndrome respiratoire aigu sévère ou SRAS-CoV-2) responsable de la pandémie de COVID-19 avait infecté plus de 30 millions de personnes dans le monde et causé plus d’un million de décès. Étant donné les effets dévastateurs que la COVID-19 peut avoir sur les poumons, il est tout à fait normal de craindre pour les patients qui souffrent de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Nous disposons actuellement de peu de données sur l’incidence des problèmes de santé sous-jacents et sur la probabilité qu’ils aggravent les symptômes de la COVID-19. Cependant, d’après de nombreuses études publiées à ce jour, il y a tout lieu de croire que les patients atteints de dysfonctionnement ou de troubles pulmonaires – en premier lieu la MPOC et l’asthme – sont particulièrement susceptibles de développer des complications sérieuses de la COVID-19.

COPD et COVID-19

Il est important de noter que, même si la MPOC n’augmente pas le risque d’infection par le coronavirus, les lésions pulmonaires causées par la maladie peuvent accroître le risque de développer des symptômes graves de la COVID-19. En effet, la MPOC peut provoquer une inflammation chronique des voies pulmonaires. Il peut s’ensuivre une obstruction des voies respiratoires, une mauvaise circulation de l’oxygène et même la destruction de la partie des poumons où ont lieu les échanges gazeux.

Une récente méta-analyse portant sur des études épidémiologiques de la COVID-19 révèle que la MPOC est l’une des maladies sous-jacentes les plus courantes chez les patients hospitalisés pour la COVID-19. De même, les données de surveillance récentes provenant des CDC, publiées dans le Morbidity and Mortality Weekly Report (Rapport hebdomadaire sur les maladies et la mortalité), indiquent que les troubles sous-jacents les plus répandus de la COVID-19 sont :

  • les maladies cardiovasculaires (32 %),
  • le diabète (30 %),
  • et les maladies pulmonaires chroniques (18 %)

Selon une autre méta-analyse portant sur des études épidémiologiques, les personnes atteintes de la MPOC courent cinq fois plus de risques de développer la COVID-19 après avoir contracté le SRAS-CoV-2. D’après cette analyse, ces patients sont plus susceptibles d’éprouver des problèmes d’oxygénation importants, d’être admis aux soins intensifs et d’être placés sous assistance respiratoire. De plus, ils risquent davantage de succomber à la COVID-19.

Risque d'infection lié à la MPOC

Il convient d’inviter les patients ayant des antécédents de MPOC à redoubler de prudence pour réduire leur risque d’exposition au SRAS-CoV-2 et à éviter tout contact avec des personnes atteintes ou potentiellement atteintes de la COVID-19. Quant aux médecins qui les soignent, ils devraient surveiller attentivement ceux chez qui ils soupçonnent la présence d’une infection. Ces professionnels jouent un rôle de premier plan quand vient le temps d’informer les patients sur la COVID-19, notamment sur les mesures de précaution à prendre : lavage des mains à l’eau et au savon ; nécessité de ne pas se toucher les yeux, le nez ou la bouche ; importance de se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir quand on tousse ou on éternue ; nettoyage et désinfection des surfaces et des objets fréquemment touchés. 

Références :

Certaines références ci-dessous ne sont disponibles qu’en anglais.

Emami A, Javanmardi F, Pirbonyeh N, Akbari A. Prevalence of Underlying Diseases in Hospitalized Patients with COVID-19: a Systematic Review and Meta-Analysis. Arch Acad Emerg Med. 2020;8(1):e35. Published 2020 Mar 24.

Stokes EK, Zambrano LD, Anderson KN, et al. Coronavirus Disease 2019 Case Surveillance — United States, January 22–May 30, 2020. MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2020;69:759–765. DOI: http://dx.doi.org/10.15585/mmwr.mm6924e2

Lippi, G., & Henry, B. M. (2020). Chronic obstructive pulmonary disease is associated with severe coronavirus disease 2019 (COVID-19). Respiratory Medicine, 167, 105941. doi:10.1016/j.rmed.2020.105941

Sanchez-Ramirez, D. C., & Mackey, D. (2020). Underlying respiratory diseases, specifically COPD, and smoking are associated with severe COVID-19 outcomes: A systematic review and meta-analysis. Respiratory Medicine, 171, 106096. doi:10.1016/j.rmed.2020.106096

Attaway, A. A., Zein, J., & Hatipoğlu, U. S. (2020). SARS-CoV-2 infection in the COPD population is associated with increased healthcare utilization: An analysis of Cleveland clinic's COVID-19 registry. EClinicalMedicine, 100515. doi:10.1016/j.eclinm.2020.100515