L'oxygénothérapie à domicile : c’est aussi une question de sécurité

Published on 26 Septembre 2022

6 mins

L'oxygène est un élément vital de la vie humaine. Il nourrit notre cerveau et notre corps, et nous devons en avoir suffisamment pour maintenir un équilibre sain.

Mais pour les personnes qui ne reçoivent pas assez d'oxygène, les conséquences peuvent être rapides et dangereuses. Le manque d'oxygène dans la circulation sanguine, également appelé hypoxémie, peut avoir de graves conséquences sur l'organisme et peut entraîner un essoufflement, des maux de tête, une perte de conscience ou des extrémités bleutées1. Les cas les plus extrêmes entraînent souvent une altération des fonctions cardiaques et cérébrales et, en l'absence de traitement, peuvent même être fatals. 

Heureusement, la plupart des cas d'hypoxémie disparaissent avec un traitement, dont le plus courant et le plus efficace est l'oxygénothérapie.

Qu'est-ce que l'oxygénothérapie ?

L'oxygène d'appoint est fourni par un dispositif comme un réservoir d'oxygène liquide ou gazeux ou un concentrateur d'oxygène, qui puise l'oxygène directement dans l'air ambiant. L'oxygène pur est reçu par le biais d'une canule nasale, un masque qui se place sur la bouche et le nez, ou une tente à oxygène. Les réservoirs et les concentrateurs d'oxygène existent également en version portable, que vous pouvez emporter avec vous pendant votre oxygénothérapie.2

L'oxygénothérapie peut être très bénéfique pour traiter toute une série de pathologies, notamment :

  • Apnées du sommeil
  • Bronchite chronique
  • Asthme
  • BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive)
  • Pneumonie
  • Fibrose pulmonaire et kystique
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Emphysème
  • Cancer du poumon
  • Céphalées

Utiliser l'oxygène en toute sécurité

Croyez-le ou non, l'oxygène d'appoint est considéré comme un médicament sur ordonnance pour les personnes souffrant d'hypoxémie. Si certaines personnes n'en ont besoin que pour dormir ou faire de l'exercice, d'autres en ont besoin tout au long de la journée.

Avant d'entreprendre une oxygénothérapie, votre médecin doit évaluer la quantité dont vous avez besoin en fonction de votre taux d'oxygène sanguin. Il peut le faire en analysant votre sang directement ou à travers la peau grâce à un dispositif qui se fixe à votre orteil, votre doigt ou le lobe de votre oreille.

L'oxygène pur n'a pas la même composition chimique que l'air atmosphérique, c'est pourquoi il est essentiel de savoir comment l'utiliser correctement. Voici quelques conseils utiles pour bénéficier d’une oxygénothérapie en toute sécurité.

Ne fumez jamais en présence d'oxygène

L'oxygène est hautement combustible : il permet au feu de s'enflammer plus facilement et de brûler plus intensément. Ne fumez pas et ne laissez pas les autres fumer chez vous, surtout pas à proximité de votre appareil d'oxygénothérapie.

Restez à l'écart des sources de chaleur et des appareils électriques

En raison de ses propriétés explosives, les utilisateurs d'oxygène doivent également rester à une distance d'au moins 6 à 10 pieds (2 à 3,5 mètres) de toute source de chaleur et de tout appareil électrique susceptible de provoquer une étincelle. Il s'agit notamment des cuisinières, fours,  briquets, bougies, foyers, grille-pain, sèche-cheveux, couvertures électriques, outils motorisés, et bien d’autres.

Attention aux produits inflammables

Encore une fois, l'inflammabilité signifie qu'il faut éviter les produits qui pourraient exacerber le risque d'incendie. Vous ne pensez peut-être pas que les lotions,  pommades et autres produits d'entretien ménager posent problème, mais un grand nombre de ces liquides peuvent contenir du pétrole, un sous-produit inflammable de l'essence.

Entretenez vos détecteurs de fumée

Il s'agit simplement d'une bonne pratique de sécurité à domicile. Il convient de maintenir vos détecteurs de fumée en bon état de fonctionnement et de disposer d'un extincteur sur place.

Stockez votre appareil en toute sécurité

Lorsque vous rangez votre dispositif d'oxygénothérapie, assurez-vous qu'il est éteint et/ou débranché, et conservez-le dans un endroit frais, sec et bien ventilé. 

Veillez à lire les instructions de votre appareil d’oxygénothérapie avant de l'utiliser, et si vous avez d'autres questions, consultez votre médecin ou contactez-nous dès aujourd'hui.

Références :

Certaines références ci-dessous ne sont disponibles qu’en anglais.